Non à la burqa et à tout ce qui lui ressemble !

Aller en bas

Non à la burqa et à tout ce qui lui ressemble !

Message  L'EMIR ABEL le Ven 26 Juin 2009 - 20:41

Vendredi 26 juin 2009

Pourquoi il faut interdire la burqa en France

Ivan Rioufol

(texte repris du Blogue de l’auteur sur le site du Figaro, 25 juin)

La burqa s'est donc invitée au château. Ce voile intégral, porté par des musulmanes, y a été réprouvé, lundi à Versailles, par le chef de l'État. " (Elle) ne sera pas la bienvenue ", a-t-il dit, sous les applaudissements nourris du Congrès. Plus tôt, des parlementaires, menés par André Gerin (PC), avaient réclamé une commission d'enquête sur ce phénomène et sa possible interdiction. Mais cet accoutrement répulsif, qui enferme la femme, n'est qu'un symptôme. Il révèle, plus gravement, la poussée de l'islamisme en France.

C'est une mission d'information parlementaire qui a été chargée, en définitive, de cerner ce choix vestimentaire encore marginal. Il faut dire que le Conseil français du culte musulman avait fait savoir son opposition à une commission d'enquête, accusée de "stigmatiser l'islam et les musulmans de France " : un argument spécieux, invitant à se taire. Or, la burqa comme le voile sont les signes d'une soumission et d'un rejet des règles de la République laïque (1). Doit-elle se résoudre à être défiée par ses hôtes ?

Quand Nicolas Sarkozy déplore : "Notre modèle d'intégration ne fonctionne plus", il se garde d'en fouiller les causes. Elles mériteraient, pourtant, la "remise à plat" promise quand le président parle de la crise économique, sociale, écologique. Car cette autre crise oubliée, multiculturelle, celle-là, est autrement plus déstabilisante. Aristote : "L'absence de communauté nationale est facteur de guerre civile, tant que les citoyens ne partagent pas les mêmes valeurs de civilisation" (2). La France laisse venir l'épreuve, en refusant de se confronter à ceux qui rejettent ses valeurs.

Les nombreux musulmans démocrates ne peuvent se sentir solidaires d'une idéologie qui cherche, à terme, à subvertir la nation. Sarkozy parle d'or quand il dit : " Dans la République, la religion musulmane doit être autant respectée que les autres religions". Pour autant, cela ne doit pas interdire d'enquêter, au-delà de la burqa, sur le fondamentalisme dans les cités. La nation peut se perdre à fermer les yeux sur des processus de néocolonisation, enclenchés dans des territoires déjà perdus. Cette évidence, le pouvoir devra bien l'aborder, autrement que par le petit bout de la lorgnette et en craignant de choquer.

Pourquoi faudrait-il craindre de contrarier les islamismes, qui se conduisent de plus en plus, en France, en territoire occupé et qui viennent de montrer leur vrai visage en Iran ? Les ménager encore serait faire reculer l'islam des Lumières, qui peine à consolider sa place. Notre "vieux pays", ainsi nommé par Sarkozy, aurait-il perdu le goût de se défendre ?


Ce que dit le peuple d'Iran

La France doit d'autant moins redouter d'interdire la burqa ou le niqab, et même de stigmatiser le voile comme fantasme sexuel imposé par des machistes, que l'islam radical, qui inspire ces marques d'asservissement, est en train de se faire désavouer par les Iraniens eux-mêmes. Ils ont forcé leur République islamiste, économiquement en ruines, à dévoiler son assise dictatoriale. Neda, belle étudiante tuée par balle, samedi, lors d'une manifestation à Téhéran, est devenue le symbole de cette oppression théocratique qui, au nom de ses interdits, truque les votes et tire sur les foules. Certes, on ne risque pas de voir défiler, à Paris, les islamo-gauchistes qui protestaient hier avec le Hamas contre le sort des Palestiniens. Ces indignés-là ne soutiennent que les tyrannies. Mais, en Iran, c'est un peuple aspirant à la démocratie qui ouvre la voie à une modernité sécularisée. Le régime des mollahs, qui commence à se fracturer de l'intérieur, a entamé sa chute.

L'histoire dira si ce tournant qui s'amorce en Iran aura été inspiré par la "contagion démocratique" qu'avait espérée George W. Bush au Moyen-Orient en libérant l'Irak de son dictateur, ou par la main tendue de Barack H. Obama à l'islam, lors de son récent discours du Caire. Les deux politiques ont sans doute concouru, par des chemins opposés, à ces effets qu'elles recherchaient. Il a été en tout cas rassurant d'entendre le président des États-Unis sortir de ses pesants silences, dénoncés ici la semaine dernière et qu'approuvait la moutonnière obamania. Mardi, Obama a "condamné fermement les actions violentes", en rendant hommage au "courage" des manifestants. Refuser de s'ingérer dans les affaires iraniennes, comme s'y astreint l'Occident, avec raison, ne peut interdire, par excès de prudence, les élémentaires signes de soutien en direction de ce peuple musulman qui dit vouloir être libre.


Court-termisme

Reste la question : Nicolas Sarkozy désire-t-il vraiment prendre à bras-le-corps les problèmes les plus graves, dont celui de la sauvegarde de la cohésion nationale ? La promotion de femmes de confession musulmane, républicaines et laïques, est restée timide dans le remaniement ministériel. La tentation existe de dissiper les Français par une "pipolisation" de la politique, illustrée par l'arrivée de Frédéric Mitterrand à la Culture. Quand le chef de l'État assure, lundi, parlant d'économie et de social : "Le modèle français a de nouveau ses chances", alors que le rapport de la Cour des comptes, publié le lendemain, met en alerte sur les déficits colossaux produits, notamment, par l'État-providence, se retrouve cette constante attirance pour le court-termisme, qui a toujours repoussé les décisions les plus drastiques. À quand l'électrochoc ?

Ivan Rioufol
avatar
L'EMIR ABEL

Messages : 140
Date d'inscription : 04/04/2009
Localisation : Francarabia 74

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non à la burqa et à tout ce qui lui ressemble !

Message  porthos le Sam 27 Juin 2009 - 1:01

Le voile islamique n'est pas imposé par des machistes même si cela doit être souvent le cas , surtout dans les pays musulmans .
Le voile est dans la religion chrétienne et musulmane un signe de pudeur respectable quand il est bien sûr choisi et non imposé , donc pas tout à fait d'accord avec Yvan Rioufol .
Néanmoins la burka me semble être une prison imposée aux femmes et donc incompatible avec nos Droits de l'Homme . De surcroît , à ma connaissance , Mahomet n'a pas demandé aux femmes d'être totalement vêtues .


porthos

Messages : 59
Date d'inscription : 31/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non à la burqa et à tout ce qui lui ressemble !

Message  snustre1er le Sam 27 Juin 2009 - 18:54

L'EMIR ABEL a écrit:Vendredi 26 juin 2009

Pourquoi il faut interdire la burqa en France

Ivan Rioufol

(texte repris du Blogue de l’auteur sur le site du Figaro, 25 juin)

La burqa s'est donc invitée au château. Ce voile intégral, porté par des musulmanes, y a été réprouvé, lundi à Versailles, par le chef de l'État. " (Elle) ne sera pas la bienvenue ", a-t-il dit, sous les applaudissements nourris du Congrès. Plus tôt, des parlementaires, menés par André Gerin (PC), avaient réclamé une commission d'enquête sur ce phénomène et sa possible interdiction. Mais cet accoutrement répulsif, qui enferme la femme, n'est qu'un symptôme. Il révèle, plus gravement, la poussée de l'islamisme en France.

C'est une mission d'information parlementaire qui a été chargée, en définitive, de cerner ce choix vestimentaire encore marginal. Il faut dire que le Conseil français du culte musulman avait fait savoir son opposition à une commission d'enquête, accusée de "stigmatiser l'islam et les musulmans de France " : un argument spécieux, invitant à se taire. Or, la burqa comme le voile sont les signes d'une soumission et d'un rejet des règles de la République laïque (1). Doit-elle se résoudre à être défiée par ses hôtes ?

Quand Nicolas Sarkozy déplore : "Notre modèle d'intégration ne fonctionne plus", il se garde d'en fouiller les causes. Elles mériteraient, pourtant, la "remise à plat" promise quand le président parle de la crise économique, sociale, écologique. Car cette autre crise oubliée, multiculturelle, celle-là, est autrement plus déstabilisante. Aristote : "L'absence de communauté nationale est facteur de guerre civile, tant que les citoyens ne partagent pas les mêmes valeurs de civilisation" (2). La France laisse venir l'épreuve, en refusant de se confronter à ceux qui rejettent ses valeurs.

Les nombreux musulmans démocrates ne peuvent se sentir solidaires d'une idéologie qui cherche, à terme, à subvertir la nation. Sarkozy parle d'or quand il dit : " Dans la République, la religion musulmane doit être autant respectée que les autres religions". Pour autant, cela ne doit pas interdire d'enquêter, au-delà de la burqa, sur le fondamentalisme dans les cités. La nation peut se perdre à fermer les yeux sur des processus de néocolonisation, enclenchés dans des territoires déjà perdus. Cette évidence, le pouvoir devra bien l'aborder, autrement que par le petit bout de la lorgnette et en craignant de choquer.

Pourquoi faudrait-il craindre de contrarier les islamismes, qui se conduisent de plus en plus, en France, en territoire occupé et qui viennent de montrer leur vrai visage en Iran ? Les ménager encore serait faire reculer l'islam des Lumières, qui peine à consolider sa place. Notre "vieux pays", ainsi nommé par Sarkozy, aurait-il perdu le goût de se défendre ?


Ce que dit le peuple d'Iran

La France doit d'autant moins redouter d'interdire la burqa ou le niqab, et même de stigmatiser le voile comme fantasme sexuel imposé par des machistes, que l'islam radical, qui inspire ces marques d'asservissement, est en train de se faire désavouer par les Iraniens eux-mêmes. Ils ont forcé leur République islamiste, économiquement en ruines, à dévoiler son assise dictatoriale. Neda, belle étudiante tuée par balle, samedi, lors d'une manifestation à Téhéran, est devenue le symbole de cette oppression théocratique qui, au nom de ses interdits, truque les votes et tire sur les foules. Certes, on ne risque pas de voir défiler, à Paris, les islamo-gauchistes qui protestaient hier avec le Hamas contre le sort des Palestiniens. Ces indignés-là ne soutiennent que les tyrannies. Mais, en Iran, c'est un peuple aspirant à la démocratie qui ouvre la voie à une modernité sécularisée. Le régime des mollahs, qui commence à se fracturer de l'intérieur, a entamé sa chute.

L'histoire dira si ce tournant qui s'amorce en Iran aura été inspiré par la "contagion démocratique" qu'avait espérée George W. Bush au Moyen-Orient en libérant l'Irak de son dictateur, ou par la main tendue de Barack H. Obama à l'islam, lors de son récent discours du Caire. Les deux politiques ont sans doute concouru, par des chemins opposés, à ces effets qu'elles recherchaient. Il a été en tout cas rassurant d'entendre le président des États-Unis sortir de ses pesants silences, dénoncés ici la semaine dernière et qu'approuvait la moutonnière obamania. Mardi, Obama a "condamné fermement les actions violentes", en rendant hommage au "courage" des manifestants. Refuser de s'ingérer dans les affaires iraniennes, comme s'y astreint l'Occident, avec raison, ne peut interdire, par excès de prudence, les élémentaires signes de soutien en direction de ce peuple musulman qui dit vouloir être libre.


Court-termisme

Reste la question : Nicolas Sarkozy désire-t-il vraiment prendre à bras-le-corps les problèmes les plus graves, dont celui de la sauvegarde de la cohésion nationale ? La promotion de femmes de confession musulmane, républicaines et laïques, est restée timide dans le remaniement ministériel. La tentation existe de dissiper les Français par une "pipolisation" de la politique, illustrée par l'arrivée de Frédéric Mitterrand à la Culture. Quand le chef de l'État assure, lundi, parlant d'économie et de social : "Le modèle français a de nouveau ses chances", alors que le rapport de la Cour des comptes, publié le lendemain, met en alerte sur les déficits colossaux produits, notamment, par l'État-providence, se retrouve cette constante attirance pour le court-termisme, qui a toujours repoussé les décisions les plus drastiques. À quand l'électrochoc ?

Ivan Rioufol




camarade tu te bas pour rien
l'endroit d'ou je viens comporte des modéros ,
ce n'y est plus de la modération mais de la censure totale et arbitraire
un de pas d'origine peut y faire sa guéguerre anti- Français aucune censure
un d'origine lui ne peut rien dire
qui ne gène ces trublions
voila l'état de notre pays.
si tu es Français de souche
ferme la.
on peut censurer des écrits mais heureusement
pas les idées ou les pensées.
et comme ont dit
toute chose se paye un jour ou l'autre
ou
a force de tirer sur un élastique il finit toujours par peter et tu le prend sur la g
La France n'est plus dirigée par les Français mais par des marionnettes dirigées par je te laisse la suite.

snustre1er

Messages : 9
Date d'inscription : 24/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non à la burqa et à tout ce qui lui ressemble !

Message  L'EMIR ABEL le Mer 1 Juil 2009 - 0:44

Il y a maintenant plus de soixante députés qui s'opposent au port de la burka et qui ont signé le cahier de doléances... Du jamais vu jusqu'ici. C'est donc que les choses bougent dans le bon sens.
Alors ne sois pas si pessimiste, camarade, et laisse à la Résistance le temps de s'organiser !
L'histoire de ce pays n'est-elle pas faite de revirements spectaculaires de son peuple dont les députés sont les représentants ?

Allez, redonnons le sourire à la vaillante Marianne ! Elle en a bien besoin, elle qui se désole de voir depuis trois décennies tout un tas de mollassons jouer les collabos autour d'elle, de la base jusqu'au sommet de l'édifice. C'est d'ailleurs une des raisons essentielles qui ont fait que j'ai quitté VILT...
avatar
L'EMIR ABEL

Messages : 140
Date d'inscription : 04/04/2009
Localisation : Francarabia 74

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non à la burqa et à tout ce qui lui ressemble !

Message  snustre1er le Mer 1 Juil 2009 - 16:13

L'EMIR ABEL a écrit:Il y a maintenant plus de soixante députés qui s'opposent au port de la burka et qui ont signé le cahier de doléances... Du jamais vu jusqu'ici. C'est donc que les choses bougent dans le bon sens.
Alors ne sois pas si pessimiste, camarade, et laisse à la Résistance le temps de s'organiser !
L'histoire de ce pays n'est-elle pas faite de revirements spectaculaires de son peuple dont les députés sont les représentants ?

Allez, redonnons le sourire à la vaillante Marianne ! Elle en a bien besoin, elle qui se désole de voir depuis trois décennies tout un tas de mollassons jouer les collabos autour d'elle, de la base jusqu'au sommet de l'édifice. C'est d'ailleurs une des raisons essentielles qui ont fait que j'ai quitté VILT...


moi j'ai quitté les forums d'orange
la liberté d'expréssion y est interdite
surtout pour nous Français(pas ceux de papier).

snustre1er

Messages : 9
Date d'inscription : 24/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non à la burqa et à tout ce qui lui ressemble !

Message  L'EMIR ABEL le Mer 1 Juil 2009 - 19:49

J'y ferai quelques sauts, histoire de leur glisser du poil-à-gratter dans le dos...


Dernière édition par L'EMIR ABEL le Jeu 2 Juil 2009 - 16:36, édité 1 fois
avatar
L'EMIR ABEL

Messages : 140
Date d'inscription : 04/04/2009
Localisation : Francarabia 74

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non à la burqa et à tout ce qui lui ressemble !

Message  L'EMIR ABEL le Jeu 2 Juil 2009 - 1:22

porthos a écrit:Le voile islamique n'est pas imposé par des machistes même si cela doit être souvent le cas , surtout dans les pays musulmans .
Le voile est dans la religion chrétienne et musulmane un signe de pudeur respectable quand il est bien sûr choisi et non imposé , donc pas tout à fait d'accord avec Yvan Rioufol .
Néanmoins la burka me semble être une prison imposée aux femmes et donc incompatible avec nos Droits de l'Homme . De surcroît , à ma connaissance , Mahomet n'a pas demandé aux femmes d'être totalement vêtues .


Je t'invite à lire ces textes pour que tu te fasses une meilleure idée de la signification de ce "petit bout de tissu" comme l'appellent les intégristes :
Derrière le voile un tout autre combat
http://sisyphe.org/article.php3?id_article=709

Le voile, symbole de maltraitance
http://minilien.fr/a0jrrp

Le courage de dire non au voile
http://sisyphe.org/spip.php?article675
avatar
L'EMIR ABEL

Messages : 140
Date d'inscription : 04/04/2009
Localisation : Francarabia 74

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non à la burqa et à tout ce qui lui ressemble !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum