On gomme tout !

Aller en bas

On gomme tout !

Message  Siroko le Mar 31 Mar 2009 - 18:49

Le Comité Central d'entreprise (CCE) de Continental France, dont l'usine de Clairoix (Oise) est promise à la fermeture, s'est tenu comme prévu mardi à Nice malgré les protestations syndicales. Lire la suite l'article

Les représentants syndicaux de l'usine ont pratiqué mardi matin la politique de la chaise vide alors que devaient être abordés lors d'une première réunion tous les détails du plan de fermeture de l'usine et des mesures d'accompagnement prévues.

Ils entendaient ainsi protester contre la délocalisation du CCE à Nice, qui contrevient selon eux au code du travail.

Cette délocalisation était motivée par des raisons de sécurité après les incidents qui ont eu lieu en marge de la précédente réunion, à Reims, le 16 mars dernier, où des centaines de salariés étaient venus manifester.

S'ils se sont rendus à la réunion de l'après-midi, les représentants syndicaux ont levé la séance 30 minutes plus tard.

Antonio Da Costa, secrétaire du comité d'entreprise Continental de Clairoix et délégué CFTC, a indiqué que les syndicats avaient voulu par leur présence mardi après-midi "rester dans la légalité et que les droits des salariés ne soient pas remis en cause".

Il a rappelé que la direction de Continental France avait en 2007 assuré la pérennité du site de Clairoix jusqu'en 2012, "engagement non tenu et donc illégal, tout comme le CCE d'aujourd'hui délocalisé à Nice", a-t-il relevé.

LES SYNDICATS NE VEULENT PAS D'UNE FERMETURE

"Nous sommes là parce que nos avocats nous l'ont demandé, mais surtout pour voter la désignation d'un expert comptable qui devra reprendre point par point tous les arguments de la direction qui a engagé une procédure de fermeture que nous contestons", a-t-il ajouté.

"Aujourd'hui, pour nous, il n'est pas question d'indemnités, simplement nous ne voulons pas que notre usine ferme, c'est notre seul combat pour l'instant, tant que nous nous battrons la fermeture ne sera pas acquise", a-t-il poursuivi.

La fermeture de Clairoix d'ici au 31 mars 2010 entraînera 1.120 suppressions d'emplois sur ce site.

Après le départ des syndicats, Gérard François, le président du comité de gérance de Continental France, est venu dire sa satisfaction que le CCE de Nice se soit déroulé dans des conditions de sécurité optimales.

Il a confirmé qu'un expert avait été désigné pour étudier les mesures sociales envisagées à Clairoix, les propositions de reclassement interne et les propositions de départs volontaires.

Il a indiqué que la prochaine réunion aurait lieu le 20 avril, sans préciser où, avec autour de la table de négociation des partenaires sociaux qu'il espère apaisés.

"Pour nous, la procédure a bien démarré", a conclu Gérard François, en indiquant que la production à Clairoix serait maintenue pendant un an encore.
avatar
Siroko

Messages : 10
Date d'inscription : 31/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum